Retour d'expérience sur la démarche BIM et ses conséquences

Mercredi 18 avril, plusieurs intervenants (entreprises, enseignants et futurs enseignants) se sont réunis à la Maison Internationale de la Recherche de l’Université de Cergy-Pontoise, autour de la demi-journée sur le thème « Retour d’expérience sur la démarche BIM et ses conséquences ». Cette manifestation avait lieu dans le cadre de la mise en place de nouvelles formations axées sur le BIM (Building Information Modeling) au sein du département Génie civil - construction durable de l’IUT de Cergy-Pontoise. Les organisateurs ont divisé cette demi-journée en 2 parties avec, dans un premier temps, le retour d’expériences sur la démarche BIM au sein d’entreprises et au niveau enseignement, puis dans un second temps, des d’échanges entre les différents intervenants et l’assistance.
Cette table-ronde avait pour but de faire le point sur les difficultés rencontrées par les différents intervenants dans la mise en place d’une démarche BIM.
Les organisateurs souhaitaient réfléchir aux conditions de la mise en place de la démarche BIM dans le milieu universitaire afin de répondre au mieux aux exigences et attentes des entreprises recrutant nos étudiants. Pour cela, après ouverture de la rencontre par Eric DE SAINT LÉGER, directeur de l’IUT de Cergy-Pontoise et George WARDEH, chef du département Génie civil - construction durable, quatre conférenciers ont accepté de nous présenter leurs expériences dans le domaine du BIM :

  • Présentation de la solution BIM développée pour le génie climatique par M. Otmane El ALAMI et M. Jérôme FAUCONNET  – FISA (http://support.fisa.fr/)
  • Développement de la réalité mixte (superposition d'hologrammes et réalité) sur chantier par M. Roland COSTECEQUE – BIM My Project (http://chantier-realite-mixte.bimmyproject.fr/)
  • Présentation des difficultés rencontrées pour la mise en place de la démarche BIM au niveau enseignement par Mme Solenne CODET – Université Cergy-Pontoise – UFR ST – Département Génie civil

Après quelques échanges, il apparaît que la démarche BIM reste un outil et nécessite de nouvelles ressources. La mise en place de la maquette 3D est le point de départ. De nombreux logiciels existent et il va falloir apprendre à constituer des équipes transdisciplinaires, à travailler ensemble et à collaborer.

Photos de la conférence